Contactez-nous

+33 (0)6 20 35 76 27

+33 (0)6 88 86 40 23

Recherche

Chasse à l’ours au Kamchatka

on

 Fin avril, début mai, Ovini Expéditions a emmené Benoit et Laurent  à la chasse à l’ours. Un décor hivernal pour cette aventure très loin des sentiers battus.

 

a 2 c ovini expeditions Kamtchatka chasse extreme ours depart camp

Vol vers Moscou puis Pétropavolvsk avec une ultime correspondance  pour rejoindre Palana avant de grimper sur des motos neige direction  le camp de base, 8 heures de « pistes » avec une neige difficile qui ne porte pas les remorques, tout le monde  s’implique… le ton est donné : l’aventure sera physique !  La nuit est depuis longtemps tombée sur le camp de base , lorsque l’équipe se glisse dans les duvets !

 

Ours, loups, grands coqs à bec noir, lièvres variables et perdrix des neiges

Dans cet environnement de montagne préservé, l’homme est un invité, les motos neige sont les engins totalement adaptés au relief pourb 1 a ovini expeditions Kamtchatka chasse extreme ours lievre blanc parcourir les immensités glacées.  Victor, le guide local qui gère le camp,  ne se sépare pas de son arme semi-automatique. Les ours bruns, à la sortie de l’hiver où la nourriture  est rare,  s’approchent et peuvent avoir des comportements d’attaque sur les hommes ou le cheptel domestique. La prudence est requise. Ils verront de nombreux animaux  dont le tétras  à bec noir ( tétraos urogalloides) qui vit dans la toundras.  Laurent aura la chance de prélever un grand coq à 60 mètres après une belle approche dans une forêt de bouleaux.  Anthony en rêve depuis 3 quêtes infructueuses en Mongolie ! L’équipe décide de partir en expédition à 60 kilomètres au nord-ouest sur la cote où les ours viennent s’alimenter à marée basse. Vérification du réglage de la carabine de Laurent  (R93 en 300 win), chargement des affaires, des vivres et du carburant … et c’est parti pour une journée de voyage. Durant le périple, et contrairement aux idées reçues, ils constatent qu’il n’est pas facile de repérer un ours dans cette immensité blanche. La cote de la mer d’Okhotsk.  La météo est changeante… secousses et neige : tout le monde s’accroche. Pause pique –nique où le thé brulant est le bienvenu, les français  découvrent la graisse de phoque fumée, très énergisante selon les guides !  A l’arrivée : une cabane très rustique  de pêcheurs de saumons Koriak, nichée dans un décor grandiose avec vue sur mer et montagnes. Elle a le mérite de permettre de les abriter du froid et du vent.

La quête des ours

c 1 b ovini expeditions Kamtchatka chasse extreme ours observation femelle
Après une bonne nuit de sommeil, observation des plages mais les ours tardent à se montrer. Anthony décide d’escalader une falaise avec benoit pour se placer sur une crête. Le choix se révèle excellent. Un ours est repéré à 180 mètres encore partiellement dissimulé par des branches. Benoit est calé dans un trou près à tirer son 1er ours. La balle sera mortelle. L’animal mesure 2m 03 pour plus de 150 Kg… Victor explique que ce jeune male a perdu près de 40% de son poids et avait du mal à se nourrir en raison des attaques des mères et des grands males. Un tir de sélection car le risque de consanguinité est élevé dans cette région reculée où les ours sont peu chassés. Le retour à la cabane ( plus de 9km) sera guilleret et accompagné par un splendide coucher de soleil.  Il ne reste plus qu’une journée pour combler Laurent et lui trouver son ours. Dès 5 h du matin, les bottes crissent sur la neige. Une longue marche le long des falaises. Anthony et Laurent sont déjà au sommet. Un bruit se fait entendre, un ours énorme sort d’une grotte. Une femelle et ses 2 oursons de 10 jours prennent l’air ! L’équipe émerveillée profitera du spectacle sans se lasser de cette intimité avec cette famille qui est à moins de 15 mètres. L’appareil photo remplace très vite l’arme. Il est temps de rentrer , la route est longue jusqu’à la cabane.

La chance est avec eux lorsqu’ils repèrent une emprinte énorme. Le guide estime l’animal entre m60 et 2m80. Il est descendu se nourrir et repart vers la forêt de bouleau. Il est enfin dans les jumelles et Laurent n’hésite pas à saisir sa chance.  La R93, 300 win mag et une balle de 11, 7g cueillent le géant brun. Il est énorme et mesure 3m07, 550 kg estimés. Ce prélèvement est exceptionnel. La cotation officielle dira si il rentre dans le club 10 mondial des plus grands ours tirés bruns tirés au Kamtchtka ! Séance photo et préparation de la peau… En rentrant au camp de base, le bagnat  (sauna russe) nous attend après 3 jours d’expéditions… tout le monde revit ! Le lendemain Benoit clôturera en beauté son séjour avec un coq à bec noir.  Ils retrouveront Palana et  la civilisation après 8h de moto neige avant de s’envoler la tête et les valises pleine de souvenirs de cette aventure cynégétique extrême.

 

f 6 b ovini expeditions Kamtchatka chasse extreme ours record laurent.2jpg

Voir la galerie 

Découvrez la destination

Haut de page