Contactez-nous

+33 (0)6 20 35 76 27

+33 (0)6 88 86 40 23

Voyage pour un chamois de Chartreuse

on

 

Hobson, américain de Géorgie est venu pour prélever le fameux chamois de Chartreuse. Un objectif pleinement atteint avec Philippe.

 

americain chartreuse chasse ovini expeditions france

Il s’est donné 3 jours pour compléter sa collection et ramener un Rupicapra Cartusiana aux USA .L’ancien pilote de ligne , sexagénaire, fraichement débarqué et récupéré par Philippe à l’aéroport de Lyon Satolas, dépose son épouse dans un très bel hôtel à Grenoble où elle effectuera diverses visites guidées pendant la chasse de son mari. En début d’après-midi,  les deux hommes attaquent l’ascension. Cette opération ne se fera pas sans mal. Hobson qui s’est cassé le tibia, il y a 5 semaines, et vient d’être déplâtré. La montée sera douloureuse. Encouragé par son guide, ne lâchant rien, il appréciera l’arrivée au refuge. La soirée sera conviviale, Hobson rasséréné par un bon repas concocté par Philippe, profitera pleinement de la nuit pour récupérer.

 

chevre atypique chasse chamois france ovini expeditions Small
La chasse du chamois de Chartreuse


Au lever du jour, par – 7 et temps clair, ils se dirigent sous une barre où Philippe connait un groupe de chamois. Ils passent la journée dissimulés dans les sapins. Ils verront chamois et mouflons mais les grands trophées ne se montreront pas. En fin de journée, le guide repère un beau bouc. Après une ½ heure d’approche, Hobson met dans sa ligne de mire l’animal. Mais celui-ci est de face. Il doit attendre qu’il se mette de profil. Après 30 minutes d’attente, le bouc se retourne mais disparait immédiatement. Un peu déçus, les hommes rentrent au refuge.

Le dimanche matin, le binôme démarre de nuit pour une marche d’approche d’une heure et demi. Afin de rellier un cirque. Dans une chevrée, le guide repère une chèvre. Hobson s’installe et lâche une balle à 154 mètres. La chèvre bondit et disparait dans un couloir. Philippe visionne le tir et voit clairement l’impact du tir dans derrière l’épaule. Il la retrouve très vite. C’est une femelle de 8 ans , non suitée, avec un trophée atypique, très écarté et des apex très hauts, Le chasseur américain est ravi.

Petit encas au refuge et descente vers la vallée où Hobson rejoindra son épouse reposée et très heureuse de retrouver son chasseur comblé.

Enregistrer

Haut de page