Contactez-nous

+33 (0)6 20 35 76 27

+33 (0)6 88 86 40 23

Recherche

La belle chasse au gibier de montagne de Pascal

on

Le chef Pascal Poyart a vécu sa 1ère chasse en montagne avec Anthony Ovini. Une expérience unique et couronnée de succès: chamois, mouflon et daim... un parcours sans faute.



chasse gibier montagne france ovini expeditions pascal poyartPascal Poyart, chef d'un des plus grands restaurants londoniens, est un chasseur sachant chasser et cuisiner avec créativité le gibier qui fait avec le poisson sa renommée . Il lui manquait pour compléter son tableau de chasse, la découverte de la faune de montagne. Avant de régaler pour les fêtes des palais gourmands, il a délaissé  quelques jours sa brigade pour se mesurer aux alpes françaises avec Anthony Ovini. Le Nemrod avoue sans complexe son appréhension. "J'essaye de garder une bonne forme physique mais la chasse en montagne met les meilleures jambes à rude épreuve! La chasse au chamois, c'est un rêve de gamin ". Ce breton d'origine a voulu mettre toutes les chances de son côté. Après une nuit dans une chambre d'hôtes accueillante des hautes alpes, Pascal retrouve Anthony accompagné de Benoit Noêl. Départ à 4 heures avec une boisson chaude dans le ventre. Une heure plus tard, ils attaquent l'ascension. Un moment impressionnant , on perd ses repaires. A 7 heures, à la pointe du jour , ils atteignent le sommet. Anthony avait effectué un pré-repérage, il savait que des mouflons étaient dans les parages.  Il apperçoit un groupe d'animaux à 600 mètres. "La chasse au mouflon est compliquée , les animaux sont sur le qui vive , très sauvages," précise le Anthony. Ils se rapprocheront par la forêt . à 120 mètres. Les animaux sont toujours là, parmi eux deux beaux males. Pascal se cale et place une très belle balle. Un bouc de 9 ans a rendu l'âme. Le trophée est splendide. le vieux male avait la peau du cou entammée par les cornes. Un tir sélectif  par excellence! Courte séance photos, Anthony veut profiter des bonnes conditions climatiques et de l'énergie de Pascal boostée par un 1er tir efficace pour trouver un chamois. Ils voient beaucoup d'animaux mais pas de trophée intéressant. La quête se poursuit sur les travers nord en crête. Un groupe de 5 animaux dont une femelle isolée  et non suitée. elle semble âgée. Il leur  faudra plus d'une heure pour l'approcher et avaler quelques 400 mètres de dénivelé. Ils sortent à 100 mètres. Pascal maitrise son émotion et lâche une balle mortelle.  Une très belle chèvre de 20, 5 ans, probable médaille d'or,  vient d'entrer dans la collection de Pascal.  " Ce trophée est rare confirme Anthony dans ma collection, je n'ai que 3 chamois de plus de 20 ans!".   Notre chef goûte ce moment hors du temps . "J'ai vécu une chasse extraordinaire en milieu ouvert où le loup est présent."s'exclame Pascal encore sous le coup de l'émotion. Ils déjeuneront au soleil à 2000 mètres.  La chance est avec eux.  Le retour sera long et benoit participera au rapatriement des animaux. Ils  retrouveront le gite tard dans la soirée.  Le lendemain , Anthony propose à Pascal de poursuivre l'aventure dans le Limousin pour prélever un daim. Après une  approche délicate, il tire un "monstre" (dixit Anthony) à 175 mètres. Le mâle affiche un âge avancé :15 ans et n'avait plus de dents... un beau tir de sélection.  Benoit ne voulait pas rester en reste. En forêt, ils  tombent sur un groupe de chamois , 2 males sont identifiés. Benoit  n'hésite pas, il tire un des  mâles . Là encore le trophée dépasse les espérances: le bouc affiche  20 ans et n'a rien à envier à la chèvre de Pascal: une autre médaille d'or rejoint le sac à dos!
Pascal a retrouvé depuis ses fourneaux, la tête pleine de souvenirs mémorables et la folle envie de repartir avec Anthony pour une nouvelle quête.

 

Retrouvez la galerie photos

 

Haut de page