Contactez-nous

+33 (0)6 20 35 76 27

+33 (0)6 88 86 40 23

Recherche

Un cerf de fin de saison magnifique

on

Après un mouflon, un isard, Benoit récolte un très beau cerf dans l’Aude au cœur des contreforts pyrénéens . Le tir à longue distance de ce  10 cors irréguliers clôture en beauté la saison de chasse  !


La fin de la saison de chasse semble réussir à Anthony Ovini. Dans l’Aude, Cédric lui annonce qu’il lui reste une dernière bague de cerf en précisant que la quête sera compliquée. Les grandes pattes sont sur le qui-vive, elles ont été beaucoup chassées, les mâles se sont regroupés et se font très discrets… Il est réservé quant au résultat. Anthony propose à Benoit ce challenge. L’hôtelier camarguais accepte sans hésitation de relever le défi.  Toute l’équipe se retrouve à Quillan, petite ville située au cœur des contreforts pyrénéens dans l'Aude, en fin de matinée et part sur le terrain. Cédric et Philippe Simon choisissent la recherche, Anthony et Benoit se calent sous une pluie battante. Les animaux naviguent, ils voient beaucoup de femelles accompagnées de faons mais aucun mâle. A la nuit ils retrouvent Cédric et Philippe qui ont repéré un cerf solitaire sur une prairie. Le souper est convivial.
La nuit s’étire encore lorsque Benoit et Anthony  sur le versant en face de la prairie où le cerf a été vu la veille. Au lever du jour, Anthony l’aperçoit en lisière de bois, l'animal est prudent, sensible à son environnement . Dans la combe, qui sépare  les chasseurs de l' animal, la végétation est dense, "sale" pas vraiment de sentier.  La typologie des lieux rend une approche silencieuse impossible. IAnthony  choisit de prendre position et  d'observer l'animal qui ne quitte pas la l'orée du bois. il est sur qu'au moindre bruit , il  quittera la zone sans demander son reste.  Le soleil se lève et éblouit les chasseurs. « La luminosité rendait le repérage difficile » explique Anthony. Le cerf fait quelques pas à découvert sur la prairie, c'est maintenant ou jamais. Benoit tire , le mâle se cabre sous le choc de la balle pleine épaule et rentre au bois avant de s’arrêter.  Benoit retire avec la même précision. Ils rejoignent , non sans peine,  la  prairie une heure plus tard et découvrent des traces de sang. Le cerf est couché dans le bois. Il porte un superbe trophée : 10 cors irréguliers et des merrains de 95 cm de long. Sans le savoir, Benoit a effectué un tir sanitaire car l’examen de la dépouille révèle que l’animal  très maigre avait une patte cassée par une balle et un œil probablement  crevé lors d’un combat. Ces handicaps expliquaient sans doute son isolement.  Toute l’équipe salue la qualité du tir à grande distance de Benoit heureux de rentrer avec un magnifique trophée de cerf. Décidément la fin de la saison de chasse est fructueuse pour Anthony Ovini.

Haut de page