Contactez-nous

+33 (0)6 20 35 76 27

+33 (0)6 88 86 40 23

Recherche

Le mouflon aveyronnais de Benoit

on

Anthony Ovini a emmené un client devenu ami dans l’Aveyron pour une belle chasse au mouflon. Benoit a tiré un très joli bélier de 5 ans à 280 mètres.

 

1-01temps-printanier-chasse-janvier-mouflon-aveyron-ovini-expeditions-
C’est un rendez-vous traditionnel : chaque année, Benoit, l’hôtelier camarguais, retrouve son guide pour une  chasse en montagne. L’an dernier, il prélevait un chamois dans le massif de Belledonne. Pour démarrer 2015 de la meilleure des façons, Anthony Ovini a choisi de lui faire découvrir les reliefs de l’Aveyron et la quête du mouflon. Les compères rejoignent Jean David, jeune Nemrod passionné qui connait bien le territoire. Le temps est magnifique : ciel estival et thermomètre affichant un insolent 15°à 1200 mètres d’altitude. Durant la 1ère journée, Benoit appréhende les caractéristiques du territoire où la végétation est très dense. Anthony et Jean David repèrent une quinzaine d’animaux. Ils les jugent âgés de 3 à 4 ans et trop jeunes pour un tir. La chaleur rend la quête difficile. Les animaux sont remisés, cachés dans les buissons. Autour d’un diner convivial, Anthny décide de partir très tôt pour une marche de nuit: le but rejoindre avant le lever du soleil une zone de gagnage.

Les chasseurs arrivent comme prévu aux abords d’une belle prairie à la pointe du jour. L’option d’Anthony s’avère efficace: les mouflons sont paisibles et prennent le temps de sélectionner leur déjeuner.  Le soleil apparait, de face rendant la vision difficile pour Benoit qui s’est préparé au tir comme pour Anthony qui jumèle pour effectuer une bonne sélection, 2 beaux mâles se distinguent. Les minutes s’égrènent. Un angle de tir se présente, Benoit lâche une balle à 280 mètres mais  aucun des 2 animaux ne marquent le coup. Ils disparaissent à l’abri des arbres. Benoit  est sûr de son tir. Un bélier ressort, il est seul. «  C’était très bon signe » explique Anthony. Ils rejoignent la prairie mais aucun ne trouve d’indice de blessure. La recherche s’éternise et plombe le moral de l’équipe. Au bout d’une heure, à force de persévérance,  le mouflon est enfin trouvé : le beau bélier de 5 ans n’était pourtant pas tombé très loin. Il sera l’objet d’une belle séance photos. Benoit ramènera son trophée et rêvant déjà de la sortie 2016 s’il ne craque pas avant !

 

Découvrez la galerie photos

Haut de page