Contactez-nous

+33 (0)6 20 35 76 27

+33 (0)6 88 86 40 23

Recherche

2 chamois pour une femme hors du commun.

on

Anthony Ovini a guidé Renée Snider, 1ere femme à avoir reçu le prestigieux  prix Watherby, dans sa quête d'un chamois de Chartreuse et d'un chamois du  Vercors.


1-09a-anthoni-ovini-selfie-renee-snider-chasse-chamois-alpes-nord
Serait-il en train de se spécialiser dans le guidage des dianes  chasseresses ? Après Pauline Zacharie, co-directrice de l’armurerie James à Autun, Anthony a emmené Renée Snider à la rencontre des chamois de Chartreuse et du Vercors. Après ces jours  de chasse, il reste sous le charme et ne tarit pas d’éloges sur cette femme d’exception qui fût en 2013  la 1ère femme à recevoir le prestigieux prix Watherby. Cette distinction honore le Nemrod tant pour ses qualités de chasseur, la diversité comme la qualité de ses trophées mais aussi son engagement actif dans la conservation de la faune et l’éducation des jeunes. «  J’avoue que j’appréhendais un peu! Elle compte plus de 350 grands animaux à son actif ».  

Clients espagnols raccompagnés à l’aéroport, Anthony retrouve Renée à l’hôtel. Le temps ne semble pas avoir de prise sur l’américaine de 66 ans  au regard d’azur qui s’est donné 4 jours pour prélever un chamois de Chartreuse et un chamois du Vercors qui ne figurent pas dans sa collection. Soirée festive lors de laquelle Anthony apprend que Renée et son mari ouvriront en 2015 un musée dédié à la chasse à Sacramento. Le lendemain, Renée est fin  prête pour les 600 mètres de dénivelé qui l’attendent. Aucun essoufflement, le pas est régulier, assuré. Le temps est magnifique sans aucun nuage. Une belle couche de neige de 20 cm assure le silence de l’approche. Anthony repère une jolie femelle à 150 mètres. Renée se prépare, se couche. La femelle  disparait dans le bois, réapparait. Renée lâche sa balle, elle passe devant. Pas d’atermoiement, elle repart pour 2 heures de marche. Sur une arrête, une petite harde se profile. Nouvelle approche pour arriver à 240 mètres, une chèvre se lève. Elle se cale, le brouillard commence à arriver. Une balle en plein cœur viendra cueillir l’animal. Le brouillard tombe et s’installe pour la journée rendant la recherche difficile. Renée refuse de boire et de manger à la grande surprise d’Anthony. La femelle, âgée de 9 ans, sera retrouvée, elle porte un très beau trophée qui ravit la californienne. Le retour à la voiture se fera vers 20 heures. Pendant le diner, la neige commence à tomber. Pour rejoindre le territoire du chamois du Vercors, 2h30 de route sont à effectuer. Le rendez-vous est fixé à 3h30. Horaire militaire auquel se plie avec facilité Renée. A la pointe du jour, l’équipe rejointe par Thibaut, un jeune chasseur passionné, sera dans le Vercors. La marche se fera de nuit sans difficulté. La neige est tombée. « Je savais que les chamois étaient là. » explique Anthony. A 40 mètres, une chèvre de 3 ans qu’il a repéré, tombera, foudroyée par une nouvelle balle de cœur au lever du jour. Récupération, photos et retour à l’hôtel. Les animaux en entier  sont remis au taxidermiste Eduard Zuerdeeg. Ils rejoindront après naturalisation le musée de Sacramento.  Renée ne résistera pas à une balade shopping et découvrira le marché de Noêl de Grenoble. Dernière soirée conviviale et pleine de souvenirs. Dès le lendemain, la Diane américaine s’envolera pour la Slovénie avec pour objectif le chamois des Tatras.

Découvrez la galerie photos

Haut de page