Contactez-nous

+33 (0)6 20 35 76 27

+33 (0)6 88 86 40 23

Rencontre au sommet

on

Skieur, pilote automobile, navigateur… Luc Alphand est aussi chasseur. Il  parcourt depuis l’enfance les forêts et alpages  des  Hautes Alpes.  Anthony Ovini a invité le champion à chasser le chamois des Alpes du Nord.  Une belle rencontre au sommet.

 

Luc-alphand-guide-par-anthony-ovini-chasse-chamois-isere-ovini-expeditionsIls partagent la même passion pour la montagne et la chasse. Luc Alphand et Anthony Ovini étaient faits pour  se rencontrer, s’entendre et partager  le plaisir de partir en quête d’un chamois.  Le Game Fair de Chambord, l’été dernier, a permis aux 2 hommes de fixer une date dans leur calendrier respectivement chargé !  C’est Luc  qui est venu découvrir le massif de Belledonne , territoire de prédilection d’Anthony avec un ami savoyard tout aussi illustre : le médaillé olympique Sébastien Amiez.
Sacs à dos bouclés, la condition physique au top des 3 compères les amèneront dans un temps record au refuge où ils déposent les sacs,  trop pressés de partir jumeler pour repérer le chamois que Luc a bien l’intention de ramener à Serre Chevalier. La multitude des animaux observés dans l’après-midi - plus de 150 chamois- séduira les illustres chasseurs et annonce une belle aventure pour le lendemain. Luc, que tout le monde appelle Lucho, a repéré un bouc de 10 ans magnifique. Anthony, quant à lui, a pour son amie Marie, chasseresse de 75 ans, aperçu un mâle de 5 ans. Retour au refuge. Rustique mais plein de charme, le poêle attend les bonnes volontés pour être chargé. C’est Sébastien, dit « Bastoune » qui se charge de la corvée de bois.  Lucho et Anthony font chauffer la soupe. Maud, la femme d’Anthony, Marie et Daniel Leyssieux, le fidèle partenaire de chasse de l’homme aux chamois record, s’occupent de la fondue. Autour de la table, les récits de 1001 sorties de chasse en montagne s’égrènent, des projets sont échafaudés...  Chacun gagne son sac de couchage pour être frais et en forme. A peine le thé pris sur le pouce, l’équipe se met en marche dans la nuit.  Le temps est maussade et le brouillard s’accroche aux cimes. L’approche est un peu trop bruyante.  Prudent, le chamois de Marie a déserté la zone. Anthony choisit de caler sa troupe et d’attendre. Entre chien et loup, un jeune chamois d’un an et demi sera foudroyé par la balle de la dynamique septuagénaire. Vite récupéré, il sera ramené illico  à la cabane par Anthony qui rejoint Lucho et Bastoune pour poursuivre la quête. 500 mètres de dénivelé sont rapidement avalés par les coureurs de cimes.  Une harde est repérée. Le chamois de Lucho en fait partie. L’approche s’effectuera dans les règles de l’art et Luc Alphand cueillera son bouc avec une balle en plein cœur sur une arrête. L’animal bascule. 1h30 plus tard, les amis admirent le trophée capital de ce chamois de 10 ans. Retour pour une séance photos et le rangement de la cabane. Vers 15 heures, tout le monde se régalera autour d’une fricassée de chamois concoctée dans un deuxième abri. « La   réputation d’Anthony n’est pas surfaite confie Luc Alphand.  J’ai découvert un territoire magnifique et partagé un moment rare avec un homme passionné ».

En fin d’après-midi, Lucho et Bastoune quitteront, non sans regret, le « fief » d’Anthony Ovini avec qui c’est sûr, ils vivront d’autres aventures.

 

Découvrez la galerie Photos

Haut de page