Contactez-nous

+33 (0)6 20 35 76 27

+33 (0)6 88 86 40 23

Histoire d’une belle chasse en montagne

on

Anthony Ovini a guidé la chasse en Chartreuse d’une jeune femelle chamois par Olivier venu accompagné de son fils Julien  diabétique. 3 jours couronnés de succès et d’émotion.

 

joie-communicative-chasse-eterlou-chartreuse-ovini-expeditions
Olivier, chasseur pyrénéen, avait depuis longtemps envie de découvrir le biotope des Alpes.  Cette aventure avec pour objectif de tirer un jeune  chamois en Chartreuse, il voulait la partager avec son fils Julien pour fêter dignement ses 11 ans et Anthony Ovini.  Lors de la prise de contact, Olivier précise que son fils souffre de diabète et doit effectuer plusieurs injections d’insuline par jour.

Anthony retrouve, vendredi dernier, Olivier et Julien. L’ascension jusqu’ au refuge sera une véritable épreuve pour Julien. Anthony ne cache pas son admiration.  «  cela n’avait rien d’une ballade, le temps était franchement déplorable et il fallait encaisser 600 mètres de dénivelé pour rejoindre la cabane. J’ai rarement rencontré une telle détermination chez un jeune garçon.  » Petite madeleine de Proust : les grimpeurs ont pu voir beaucoup d’animaux.  Repos mérité et repas chaud avant de passer une 1ère nuit réparatrice.  Départ à l’aube, les conditions météo sont toujours aussi mauvaises, la neige est là et déroule  un tapis blanc de 20 cm. Il faudra patienter jusqu’en début d’après midi pour qu’Anthony repère une jeune  femelle de chamois. Olivier bien calé et sous le regard émerveillé de Julien, tirera l’animal à 125 m. Le temps de récupérer l’éterle et la nuit arrive bien vite pour accompagner les chasseurs jusqu’au refuge. « Julien m’a encore bluffé » précise notre guide  sous le charme du garçon qui encaisse  conditions météo et marche d'approche pas facile  avec le sourire, fier d'avoir pu suivre son papa. Oublié les gros coups de fatigue, les pîqures...
Sous le charme et pour poursuivre cette magnifique aventure, Anthony offre à Olivier l’opportunité de tirer une femelle de mouflon. A 6 heures du matin,  nos pyrénéens ne se font pas prier pour affronter le froid et entamer une marche d’approche. A la pointe du jour, un groupe de mouflons est repéré. Philippe un chasseur à l’arc qui a rejoint l’équipe rate un mâle. Olivier lui ne laissera aucune chance à une jeune  brebis.  Tir parfait à 85 mètres.  Julien pleure de joie. Olivier lui aussi est très ému « c’est la première fois que je chasse hors de mon territoire, je ne connaissais que les Pyrénées ! Je ne pensais pas que les Alpes  m’offriraient de tels paysages.  Une jeune femelle chamois  et une mouflone, une chasse partagée avec mon fils. C’est tout simplement magique ». 

Dans le sac : des trophées et une foule de souvenirs inoubliables.

Retrouvez la galerie Photos

 

Haut de page